03 décembre 2008

Le cuistot de la semaine, le dernier poilu au casque blanc !

Par Le Blogger


Vous avez vu ? ça va beaucoup mieux ! Si si, tout va mieux, beaucoup mieux. On est bien, on est bien, on est bien... Le groupe se refait bien comme il faut, on va être prêt pour le tournoi des 40 ans, notre coupe du Monde à nous les gars, qu'il faut absolument remporter.
A commencer par Yannick : il y en a qui, non seulement se propose de l'emmener, mais de le ramener aussi. Pour dire combien la solidarité est forte dans ce groupe. Yannick, lui-même, a beaucoup changé. Il est méconnaissable, il se tient à table, il finit son assiette et se lance dans de grandes discussions avec ses voisins, des discussions constructives et enrichissantes. Des fois, il ne parle pas très fort, d'accord, mais c'est le côté discret et réservé qu'il a bien réussi à cultiver.
Et sur le pré ? Vous avez vu sur le pré ? Ambiance nickel, tout se passe dans la joie et la bonne humeur. Fini les jacasseries, fini les tracasseries, tout le monde est happy-life et ce n'est pas pour déplaire, à Hamilton, à Zeille, et même le nouveau là, le copain de la copine de Pascal. Tout va bien, je vous dis, le karma est revenu. On prend un bus pour aller à Pau. On est tous là, une équipe complète, Lafourche jubile, un bus, c'est comme au bon vieux temps !
Il y en a bien un qui va me dire : m'sieur, m'sieur, il y a lui qui m'embête !
Ouais, il faut pas se plaindre de tout non plus. On se taquine peut-être, mais qui aime bien châtie bien. Dudu a résumé les choses en toute simplicité : « Il ne faut pas oublier que le rugby, c'est aussi se réconcilier après les matches. On accepte bien de le faire avec des adversaires, alors entre nous !?! » Il a raison Dudu. Et comme dit le proverbe chinois : « Quand on a rien à dire, on cite un proverbe chinois ! »
A part ça, ça fait du bien ! Parce que ça fait du bien de voir des hommes se comporter en hommes. Il y avait une émission sur arte l'autre jour qui nous regarde tous et qu'on a pas regardé, puisque c'était un mardi. Tenez-vous bien, le titre de l'émission c'est : Mâles en Péril !!! Si j'ai bien tout compris, le problème est que, en même temps qu'au Danemark on constate que plus de la moitié des spermatozoïdes chez les hommes sont bons à rien, il y a, d'un autre côté, des poissons de certaines rivières qui se féminisent et des malformations sexuelles et de cas de stérilité chez les phoques, les oiseaux, les alligators et les grenouilles...
Tu m'étonnes !!! Tu sais pourquoi ?
Regarde un peu (et que ça ne te donne pas une idée cadeau pour Noël), on a même inventé le soutif pour les mecs. Et attention, ça va vite ! En deux semaines, plus de 300 soutiens-gorges ont été vendus, au prix d'environ 30 euros chacun. Ça coûte un peu cher, mais il paraît qu'il y en a cuir ou en satin : “ pour les vrais machos à moto (hé hé hé), ou les tendres jouvenceaux à la peau douce (hé hé hé aussi)”.
Revenons sur le pré, un froid de canard ! Un de ces froids qui te fait chier toutes les passes et toutes les réceptions. Un froid qui n'a pas donné l'envie de discutailler. Et s'il y en a un qu'on regrette sur le terrain, c'est bien Éric Léo. Avec lui, on court, on rigole et... on discute, parfois même, on chante. Sauf qu'Éric il était de bouffe et cascadeur comme il est, il n'a apprit que c'était son tour qu'hier après-midi. Il est du coup sur la liste de ceux qui ne lisent pas le blog.
Cependant, notre Cloclo ne s'est pas laissé dépasser comme ça. Il s'est même décarcassé. Allez, pour commencer, des huîtres. Je ne sais pas vous, mais les huîtres moi c'est un truc qui m'épate. On batifole, on nage dans le bonheur... Ça glougloute, t'entends slurrp par-çi, slurrp par là. Passe moi le citron, passe moi le beurre. Et, fait suffisamment rare pour le signaler : il y en a eu pour tout le monde ! Les rillettes, servies avec, étaient particulièrement bonnes. Ça plaît à tout le monde, une affaire qui roule.
La suite est un classique, on l'appelle la Léonard : rôti de porc.
Ce coup-çi, le rôti était servi avec des haricots du feu de Dieu. Après ça un lancer d'assiettes d'un tendu parfait, une demi douzaine d'assiettes partie pour faire de la mosaïque, mais une fois le réglage fait, tout le monde a attrapé la sienne. Formage et crêpes pour clôturer le repas.
Avant de finir, une image de l'anniversaire de notre chairman : une Peña Baiona rue de Piliers-de-Tutelle. C'est sympa pour les 80 ans de notre cher Coco... mais pour le prochain anniversaire, il faudrait penser à une autre surprise, peut-être penser à un truc comme ça... On voit la vidéo et on réfléchit !?! Elle est sous la photo...


1 commentaire:

Le Toulousain a dit…

Je pense qu'il faut excuser notre Blogger, ses lunettes ne devaient pas être totalement dégagées des postillons de la veille, car ce n'est pas un poilu sur la photo, le casque est bien trop grand. En réalité je vous le dis, c'est un jambon de Parme qui attend son tour pour la salaison, c'est écrit sur le torchon qui l'emballe. Et notez la marque amis castors CAPOPONTE ( en italien: Tête de Pont !!!) ça ne s'invente pas!